Puy du fou en groupe

Dernière modification le 23-07-2018
Puy du fou en groupe

Organiser un séjour en groupe au Puy du Fou nécessite de faire preuve d’organisation. Si vous n’avez ni le temps, ni les moyens, de planifier vous-même cet évènement, vous pouvez faire appel aux services de notre agence spécialisée.

Agence pour séjour au Puy du Fou en groupe

Que vous souhaitiez partir au Puy du Fou en groupe dans le cadre d’un voyage scolaire, d’un séminaire ou d’un week-end à plusieurs, notre agence « Mystères de L’Ouest » se charge d’organiser votre séjour de A à Z. Grâce à notre important réseau de partenaires – chaîne hôtelières, transporteurs et établissements de restauration – nous vous ferons bénéficier de nos services clés en main. Vous n’aurez plus à vous soucier de rien pour planifier votre voyage au Puy du Fou en groupe à partir de 15 participants. 

Organiser un séjour au Puy du Fou en groupe

Le Puy du Fou est une destination idéale pour les enfants, comme pour les adultes. Ce parc à thème qui vous fera voyager à travers l’histoire a été élu « Meilleur parc du Monde » en 2012. Entre spectacles scénographiques d’exception, attractions, féeries et aventures, vous passerez un moment inoubliable. Vous pouvez réserver votre séjour au Puy du Fou en groupe sur notre site. Nous vous proposons plusieurs formules en fonction de votre budget et de vos contraintes : transport en car, train et avion, hébergements, options restauration et transferts.

Nos idées de voyages

previous
24h du Mans Automobiles - 2 Jours
dès 209 
24h du Mans Automobiles - 2 Jours

* 24 heures du MANS :
Plus de 258 000 spectateurs sont attendus pour la plus folle des courses automobiles.
Sur ce circuit d'exception, le plus long au monde (13,629 km), la vitesse des bolides approchant les 350 km/h dans la ligne droite des Hunaudières... 24 heures de moteurs, de tours de circuit, de bruit et de fureur, garanties 100 % adrénaline !
Pour le départ, rendez-vous au Mans, dans la Sarthe, le samedi 13 juin 2020 à 15h.
Pour un weekend de folie, sans stress. 

* Vivre le depart et l'arrivée :
La tension monte, les concurrents sont regroupés derrière la voiture de sécurité, puis, à 15 heures, c’est le début de la ronde infernale pour 24 heures de rang. 
Le départ est un moment riche en émotions, attendu depuis des semaines, des mois, voire même 365 jours vous diront les plus « mordus ».

* Prendre de la hauteur :
Pour cela, vous pouvez notamment utiliser la grande roue, dont le positionnement à proximité du Porche Expérience Center permet de profiter d’une vue imprenable sur l’enchaînement des virages Ford et le début de la ligne droite des stands.
Pensez également à prendre encore plus de hauteur avec les baptêmes d’hélicoptères organisés.

* Approcher les voitures et les pilotes :
Si vous pensez que les 24 Heures du Mans se vivent uniquement dans les tribunes, vous avez tort.
Les essais et la course sont évidemment les moments forts, mais il est également possible de profiter de l’atmosphère exceptionnelle de la plus grande course d’endurance au monde pour approcher les voitures et les pilotes !

Guatemala - 10 jours
dès 2019 
Guatemala - 10 jours

* GUATEMALA :
Guatemala est la capitale du Guatemala, en Amérique Centrale.
Elle est réputée pour son histoire maya, ses hautes altitudes et les volcans de ses environs.
Sur la Plaza Mayor dans le centre, également appelée Parque Central, la Cathédrale métropolitaine présente des peintures coloniales et des sculptures religieuses.
Le Palais national de la culture offre une vue sur la place depuis son balcon.
Dans le Sud de la ville, des sentiers de randonnée mènent au volcan actif Pacaya.

* ANTIGUA :
Antigua est une petite ville cernée de volcans au sud du Guatemala.
Elle est connue pour ses bâtiments coloniaux espagnols, dont la plupart ont été restaurés après le tremblement de terre de 1773, qui a mis fin à son statut bicentenaire de capitale coloniale du pays.
Parmi ses œuvres architecturales notoires, La Merced est une petite église baroque jaune et blanche.
Elle fait partie intégrante de la célèbre Semana Santa, une semaine sainte durant laquelle sont organisés défilés et rituels.

* SANTIAGO ATITLAN :
Santiago Atitlan est un village du Guatemala très intéressant à visiter notamment pour son lac éponyme.
Peuplé essentiellement d’indiens tzutuhil, Santiago Atitlan mérite d’être découvert.
A Santiago Atitlan, les gens continuent de porter des habits traditionnels qu’ils confectionnent eux même. Il faut dire que dans la tradition maya, le vêtement traduit l’indentité de celui ou celle qui le tisse : le lieu d’où il vient, la famille dont il est issu.
Les messieurs portent généralement un long bermuda blanc à rayures violettes, avec une chemise, une grosse ceinture et un chapeau de cow-boy.
Les femmes portent quand à elles en général une sorte de paréo maya avec un huipil, une sorte de corsage taillé dans un carré.
Et certaines villageoises portent un étrange couvre-chef. Du côté de ces messieurs, un long bermuda blanc à rayures violettes, brodé en son bas d’une frise multicolore de fleurs et d’oiseaux, sorte de large couronne en tissu rouge vissée autour de leur tête.

* MARCHE DE CHICHICASTENANGO :
Chichicastenango est un village de la région du Quiché au Guatemala.
Son marché très animé, pour lequel les habitants de la région viennent de loin, a lieu le jeudi et le dimanche.
Les quichés de la région descendent de leurs montagnes pour venir vendre du maïs, des haricots, acheter une poule ou un peu de viande.
Les huipiles, qui sont les habits typiques des femmes, demandent des semaines de travail, et se vendent entre 40 et 100 euros, voire plus si le tissage à la main est vraiment très fin.
Une femme guatémaltèque, même à l´aise financièrement, a rarement plus de 4 ou 5 huipiles.

* QUIRIGUA :
Le site maya de Quirigua est remarquable pour ses immenses stèles, pour la plupart, sculptées sur ses quatre faces. 
Les plus hautes stèles rencontrées dans la Mésoamérique se trouvent dans ce site.
La plus imposante mesure 10,67 m et pèse 65 tonnes.
La cité fut fondée à la fin du classique. 
La plus ancienne stèle date de 751 et la plus récente de 805 (une construction de stèle tous les 5 ans -hotun-).
Ces chefs-d’œuvre furent réalisés en pierre de grès. Imaginez la manière dont les Mayas ont transporté ces énormes blocs (sans roue et sans animaux).
Quirigua possède aussi les plus gros blocs monolithiques sculptés du monde maya appelés zoomorphes (car ils représentent des animaux).
Le plus imposant est le zoomorphe P daté de 795.
On érigea stèles, autels et zoomorphes pour fêter la fin de périodes de cinq ans La stèle E, datée de 771, va marquer le début du déclin de la cité (pour preuve : les stèles suivantes seront moins imposantes).

* RIO DULCE :
Après avoir visité Livingston et ses environs, vous n'avez pas d'autre choix que d'embarquer si vous voulez faire une balade le long du Rio Dulce. 
De nombreuses lanchas proposent des remontées plus ou moins rapides.
Si vous êtes seul, ou peu nombreux, vous pourrez facilement demander à votre pilote de ralentir ou de vous arrêter le temps de quelques photos.
Croyez-moi, le Rio Dulce se remonte doucement pour profiter de toute cette nature sauvage qu'il nous offre.
Dès les premiers virages, le décor change.
De hautes falaises calcaires forment un canyon. Nombreux sont les oiseaux qui nichent alentours.
Hérons cendrés, pélicans, aigrettes et bien d'autres que vous ne verrez peut-être pas.
Les lamantins sont fréquents dans le Rio.
La nature est exubérante au fur et à mesure que vous avancez.
C'est la jungle tropicale, avec ses bruits et ses odeurs. Puis le fleuve s'élargit de nouveau.
Vous croiserez des habitants, en pirogue, qui pêchent ou reviennent de la forêt, puis des huttes en bois et même une finca !
L'atmosphère est magique.
Le temps semble s'être arrêté.
C'est beau, c'est grand, c'est sauvage.

* SITE DE TIKAL :
Un sentier serpente en plein cœur de la jungle.
A la cime d’un ceiba vous observerez de beaux perroquets verts et des singes qui jouent.
Cette marche débouche sur la Grande Place. C’est ici l’endroit le plus majestueux de tout Tikal.
C’est là que vous trouverez les temples du Grand Jaguar et celui des Masques.
Le premier mesure 45 mètres. Il abritait la tombe du roi Ah Cacao. Le second, un peu plus petit avec ses 38 mètres, était un hommage à l’épouse du roi d’à côté.
Vous irez ensuite de l’Acropole au Groupe G. Vous reconnaitrez peut-être les décors de Star Wars et d’Indiana Jones.
Encore plus impressionnant, le temple V et ses 57 mètres de haut.  En escaladant à son sommet vous aurez une vue géniale sur la place mais également sur toute la jungle.
Sur la place des Sept Temples, une plate-forme soutient sept pyramides. Elles servaient d’instruments pour les mesures astronomiques.
El Mundo Perdido a des faux airs du Ta Phrom à Angkor. Autour de la pyramide de 40 mètres s’étendait la ville de Tikal.
Vous continuerez au temple III. La pyramide de 55 mètres est encore couverte de végétation.
Encore plus haut, le temple IV.  Près de 65 mètres. 
Le panorama à 360° est plus fabuleux que nulle part ailleurs.
Vous distinguerez au loin les autres pyramides sur lesquelles vous êtes montés précédemment.
Toujours cette impression de gigantisme et d’infini vert.

Turquie - Istanbul - 3 Jours
dès 299 
Turquie - Istanbul - 3 Jours

* La Mosquée Bleue : 
L'entrée est gratuite, mais très stricte, car vous entrez dans un lieu de culte et il faut respecter certaines conditions. 
L'intérieur est juste unique, vraiment allez-y dès l'ouverture, car les touristes affluent en masse.
La petite cour extérieure est vraiment belle aussi !
La Mosquée Bleue est sans aucun doute la mosquée la plus connue d'Istanbul.
Située juste en face de Sainte Sophie, c'est l'un des plus beaux endroits d'Istanbul.
Un symbole de la ville avec ce mélange omniprésent d'Occident et d'Orient...
Visiter la Mosquée Bleue d'Istanbul est l'un des moments forts d'un séjour à Istanbul. La Mosquée Bleue est magnifique de l'extérieur, mais aussi de l'intérieur.

* La Basilique Sainte Sophie :
La Basilique Sainte-Sophie convertie en mosquée est l'un des monuments à ne pas manquer à Istanbul.
Malgré les travaux (2014), l'intérieur est impressionnant et magnifique.
Vous pouvez monter à l'étage pour avoir une vue complète et admirer le mihrab, dirigé vers La Mecque, accompagné des deux chandeliers colossaux de Soliman le Magnifique.

* Le Palais de Topkapi :
Ce monument est rempli d'histoire, il a été la résidence principale et officielle du sultan Ottoman.
La visite peut prendre plusieurs heures car vous avez énormément à voir : les cuisines, les bijoux, les appartements, les jardins, etc...
C'est très intéressant. Il est conseillé de prendre une visite guidée pour tout comprendre..

* Le Grand Bazar :
Cela fait beaucoup penser aux souks au Maroc, vous trouvez de tout... surtout de l'or ! 
C'est l'endroit idéal pour faire quelques achats avant votre départ, il faut absolument y aller !

* Le Palais Englouti :
Une visite intéressante, sombre et humide. Il s'agit d'une ancienne citerne d'eau souterraine qui alimentait en eau le palais Topkapi !
Très peu de lumière, une fois à l'intérieur, des ombres apparaissent entre ces 366 colonnes.
Au fond sur une colonne, une tête de méduse…
À visiter !

Mexique - 11 jours
dès 1899 
Mexique - 11 jours

* GUANAJUATO :
Située à quelques 300 km au Nord-Ouest de Mexico , Guanajuato est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Humanité depuis 1988.
Ville coloniale fascinante mais aussi berceau de l'indépendance du pays, Guanajuato a une alchimie unique. Visiter Guanajuato, c'est découvrir le cœur du Mexique avec son lot de traditions et spécialités locales.
Tous les ans s'y tient le Festival International Cervantino, consacrant les arts de la scène, sorte de festival d'Avignon mexicain.
Guanajuato, c'est aussi une vallée pittoresque où des milliers de maisons colorées ont été construites à flanc de la montagne, la vue depuis le monument du Pípila est juste époustouflante !

* YELAPA :
Sur la côte Pacifique, très proche de la célèbre station balnéaire mexicaine de Puerto Vallarta, se trouve la paisible Yelapa, une petite communauté de pêcheurs qui vit au paradis!
À Yelapa, on se déplace encore à dos de cheval, on est loin de la frénésie du monde moderne.
Ici on vit au rythme de la mer et de la jungle.
Bien connue des touristes Canadiens, Yelapa est un eldorado pour tous ceux qui rèvent de se ressourcer au plus proche de la nature. De quoi vous faire déconnecter.

* CHOLULA ET SON EGLISE :
Le Mexique, c’est la garantie de voir des chefs d’oeuvre de la religion chrétienne avec toutes les magnifiques églises et cathédrales construites après la Conquète espagnole du XVIe siècle.
L'église de Cholula est une des plus impressionantes, située dans l'État de Puebla, à 2 heures de la ville de Mexico. Entourée de volcans de plus de 5000 mètres d'altitude, l'église de Cholula est perchée sur des pyramides Maya, aujourd'hui recouvertes de végétation.
C'est dans les années 1930, que des fouilles archéologiques poussées ont révélé ce qui se cachait réellement sous les fondations de l'Église Notre Dame du Bon Secours: six pyramides construites au fil des siècles par les différentes civilisations ayant peuplé la cité sacrée, incroyable!

* XOCHIMILCO :
Xochimilco, à moins d'une heure du centre de Mexico, est une excuse parfaite pour passer une journée relax au fil de l'eau.
Ici, c’est un peu la Venise du Mexique, vous vous laissez conduire dans des embarcations hautes en couleur et sans moteur, pour plus de tranquilité.
Partager le bateau avec plusieurs amis et goûter aux spécialités locales qui vous seront apportées en cours de route par les commerçants flottants.
Très folklorique, vous ne manquerez pas non plus les chansons des mariachis.
On boit, on mange, on rit et on passe un bon moment.

* TULUM POUR SES PLAGES :
La Riviera Maya peut décourager plus d'un voyageur en quête d'authenticité...
Si Cancún et Playa del Carmen sont à éviter, Tulum a su garder son côté traditionnel et échapper au tourisme de masse.
Tulum, c'est à la base un petit village de pêcheurs, dont les plages paradisiaques font sa renommée internationale aujourd'hui.
Tulum, c'est aussi et surtout une ancienne cité Maya superbement nichée en bord de mer des Caraïbes.
Un point stratégique pour le commerce péninsulaire avant la colonisation espagnole.
Grandiose.

* LA RESERVE DE SIAN KA'AN :
Certains pourraient penser qu’il n’y a que des grandes villes extrêmement peuplées au Mexique, cependant la nature y est incroyable et très sauvage par endroit.
La réserve de biosphère de Sian Ka'an en est un très bon exemple.
Troisième plus grande réserve naturelle protégée du Mexique, c'est un paradis pour les amoureux de la nature. Située à quelques kilomètres seulement de Tulum, Sian Ka'an est un autre site classé par l'Unesco pour sa biodiversité unique.
Important sanctuaire pour des centaines d'espèces animales, c'est un site qui se visite à bord d'un petit bateau, de canal en canal et au chant des oiseaux tropicaux.
Magique.

* BACALAR :
Peu de touristes prennent la peine d'aller à Bacalar, plus éloignée des grandes stations balnéraires de la côte Caraibe mexicaine (4h de voiture, 6h de bus de Cancún).
Ils ont tort !
Loin de la masse et des grands resorts hôteliers, Bacalar est un lieu idyllique dans un cadre naturel luxuriant.
L'attrait majeur de la petite ville ?
Sa lagune aux sept couleurs qui décline toute une palette de tons bleus et turquoises.
L'eau est transparente, chaude et peu profonde.
Que demander de plus ?

* CALAKMUL :
Le Mexique regorge de vestiges archéologiques, témoins de civilisations millénaires.
Calakmul, à la frontière du Guatemala, était l'une des plus importantes cités mayas à l'époque.
S'y rendre, c'est comme jouer à Indiana Jones.
Encore peu de touristes la visitent et l'on se retrouve souvent seul, en haut de pyramides encerclées par la jungle, les singes hurleurs et le très discret jaguar.
La nature à l’état pur !

* CENOTE NOH MOZON :
Le Yucatán est une région mexicaine exceptionnelle, notamment grâce à ses cénotes.
Phénomène géologique unique, les cénotes sont des puits d'eau douce qui se sont naturellement creusés dans les cavités calcaires de la plaine yucatèque.
Aujourd'hui ils offrent des opportunités de baignade rafraichissante et magique.
Ce n'est pas tous les jours que l'on peut nager dans un trou bleu, à 15 mètres sous terre, profond de 50 mètres !
Il y aurait plus de 10 000 cénotes dans le Yucatán, tous n'ont pas encore été découverts, beaucoup sont cachés et peu accessibles.
Le cénote Noh Mozón est spectaculaire et c'est encore un petit coin secret.

* CELESTUN :
De la nature et encore de la nature !
Cap à l'Ouest du Golf du Mexique, à 1 heure de route de Mérida.
La réserve de biosphère de Celestún est un site magnifique qui compte la plus importante colonie de flamants roses américains (une des six espèces de flamants).
Des bateaux vont emmèneront observer ces oiseaux fascinants et vous feront aussi découvrir une forêt pétrifiée. Vous pourrez nager dans de l'eau douce bordée de mangrove, véritable poumon des littoraux tropicaux.

Espagne - Ibiza - 3 Jours
dès 299 
Espagne - Ibiza - 3 Jours

* Salada et Cala Saladeta, le paradis :
Près de la ville de San Antonio, sur l'Ouest de l'île, les criques Cala Salada et Cala Saladeta vont vous en mettre plein la vue !
Un bleu aussi puissant que limpide, du sable fin, des rochers, des pins… Ici la nature a réuni ses plus beaux atouts.
Quel bonheur de se baigner dans ces eaux chaudes et transparentes dans un cadre aussi paradisiaque.
La route pour accéder à ce petit coin enchanteur est assez sinueuse et pentue, mais une fois arrivés, vous ne voudrez plus le quitter.
Attention, bien que difficile d'accès, ce lieu est très prisé des touristes.
Mieux vaut arriver tôt ou bien y aller hors saison pour en profiter au maximum.

* Dalt Vila :
S'il y a bien une partie d'Ibiza que l'on ne doit pas oublier lors d'un passage dans la capitale de l'île, ce sont bien ses hauteurs.
Appelé "Dalt Vila", le quartier le plus haut d'Ibiza fait notamment partie du Patrimoine Mondial de l'Unesco sous le libellé Ibiza, biodiversité et culture avec ses remparts et sa vue imprenable.
On peut entre autres y voir les murailles de la ville, construites au XVIème siècle sous Charles Quint pour la protéger des attaques des Turcs, ou la cathédrale de Santa Maria, d'architectures gothique et baroque, dont la construction a débuté au XIIIème siècle.
La vieille ville est très jolie avec ses façades blanches et ses ruelles escarpées qui lui confèrent un charme fou.

* Le mythique rocher de Es Vedra :
A la pointe Sud-Ouest de l'île, en face de la superbe Cala d'Hort, se dresse un étonnant rocher : Es Vedra.
Ce promontoire rocheux de 380m interpelle à chaque fois les touristes d'Ibiza par sa beauté et son côté énigmatique. De nombreux mythes circulent d'ailleurs à son sujet.
On dit de lui que sa force magnétique et son champ énergétique sont exceptionnels, qu'il constituerait un morceau du continent disparu, l'Atlantide, que ses pierres auraient servi à la construction des pyramides d'Égypte ou encore qu'Ulysse aurait succombé au chant des sirènes se trouvant sur le rocher.
Es Vedra ne laisse personne insensible, y assister à un coucher de soleil est un moment unique.

* Le parc naturel de Ses Salines :
Un peu au Sud-Ouest d’Ibiza, non loin de l’aéroport, se trouve l’un des trésors naturels d’Ibiza : le parc naturel de Ses Salines, qui rassemble des paysages de dunes, de plages, de marais côtiers, de falaises mais aussi les anciens bassins des marais salants qui ont longtemps fait la réputation d’Ibiza.
Tout cet écosystème est aujourd’hui protégé malgré la pression immobilière.
C’est un superbe lieu de promenade à pied les véhicules y sont interdits pour admirer notamment sa population de flamants roses.

* L'île de Formentera :
Si vous avez envie d’échapper un peu à Ibiza, il vous reste encore la possibilité de vous offrir une escapade sur l’île voisine de Formentera.
Des ferries la relient régulièrement depuis le port d’Ibiza ou de Santa Eulària.
N’étant accessible que par bateau, elle n’a pas développé de tourisme effréné comme Ibiza.
C’est donc une île plutôt reposante et préservée qui s’offre à vous.

Afrique du Sud - 13 Jours
dès 3399 
Afrique du Sud - 13 Jours

* COTE SAUVAGE (WILD COAST) :
Le littoral de l’ancien Transkei est plus connu sous le nom de Côte Sauvage (Wild Coast).
Longue d'environ 300 km, attirante mais inhospitalière, cette côte concentre des images d’une nature vierge.
Aucune ville à l’horizon sur la Côte Sauvage, seulement quelques petits ports et lieux-dits, des petites huttes rondes et colorées coiffées de chaume, modestement habitées depuis la nuit des temps par le peuple xhosa.

* DRAKENSBERG :
Succession harmonieuse de sommets déchiquetés, de crêtes enneigées et de vallées encaissées, le Drakensberg forme une couronne de montagnes qui enserre la frontière Est du petit royaume du Lesotho, enclave haut perchée au cœur de l’Afrique du Sud.
Ses versants aux couleurs changeantes passent de l’ocre au roux, du brun au vert acidulé.

* CAPE TOWN (LE CAP) :
Cape Town (Le Cap) cherche à développer l’idée d’un cosmopolitisme paisible.
Elle incarne une Afrique créée par des Blancs.
Elle mêle le business et le tourisme, la nature et ce qu’en a fait l’homme.
Cape Town renferme la quintessence de l’histoire du pays.
Derrière l’indéniable sentiment d’harmonie, elle charrie son lot de contradictions et de désespérance.

* CAP DE BONNE ESPERANCE :
Bartholomé Diaz baptisa le Cap de Bonne-Espérance lors de son passage en 1488.
Cette péninsule devenue réserve naturelle ouvrait en effet la route de l’Asie.
Le Cap de Bonne-Espérance est caressé par les flots des océans Atlantique et Indien et se trouve à la jonction de courants maritimes contraires de nature à créer des tempêtes.
Le Cap de Bonne-Espérance n'est pas le point le plus méridional de l'Afrique.

* ROBBEN ISLAND :
Un lieu incontournable d'un point de vue historique et émotionnel : Robben Island fut l'île-prison de Nelson Mandela où il passa près de 19 ans sur les 27 années de son emprisonnement.
L'île cessa d'être une prison peu après l'abolition de l'apartheid et fut ouverte à la visite en 1999 après avoir été déclarée World Heritage Site.
D'anciens détenus vous feront visiter cette prison.

* TABLE MOUNTAIN :
Le Table Mountain National Park s'étend sur environ 60 km, de Signal Hill à Cape Point.
Trois sommets permettent au touriste de ne pas s'égarer : Table Mountain (plus de 1 000 m), Signal Hill (colline de 350 m d'altitude) et Lion's Head qui culmine à 670 m.
La Table Mountain est un paradis des randonneurs : vues époustouflantes mais également présence de nombreuses variétés de fynbos.

* JOHANNESBURG :
Capitale financière de l’Afrique du Sud, Johannesburg est également la capitale des superlatifs : la ville la plus riche d’Afrique, les plus hauts bâtiments, les plus grandes disparités sociales, l’un des taux de criminalité les plus élevés au monde, mais aussi l’une des plus belles atmosphères paranoïaques jamais rencontrées. Johannesburg est par ailleurs riche de son passé de lutte contre l’apartheid et d’une vie culturelle intense.

* SOWETO :
On rencontre au célèbre Soweto (diminutif de SOuth WEstern TOwnship) situé à 15 km au Sud-Ouest de Johannesburg, l’essence de l’Afrique du Sud.
C’est ici que s’est construite, au fil d’héroïques années, la victoire contre l’apartheid.
Émouvante est la visite des hauts lieux du combat pour l’émancipation du peuple noir.
Soweto est un patchwork de petits et grands quartiers traversés par endroits de voies rapides.

* PARC NATIONAL KRUGER :
Le Parc National Kruger est l’un des parcs les plus célèbres, les plus anciens et les plus étendus au monde.
C’est une occasion exceptionnelle d’observer la flore mais aussi des centaines de variétés d’oiseaux, de reptiles et de mammifères.
Cadre sauvage intact et pistes en parfait état garantissent le confort.
Il ne reste plus qu’à rouler doucement et à être attentif aux bruissements des feuilles.
Des réserves privées sont situées à l'Ouest du Kruger et d'autres sont isolées du parc, au milieu des champs et cultures traditionnelles.

* SANTA LUICA :
Santa Lucia est une petite ville posée sur une sorte de colline allongée, quadrillée par des rues bien tracées.
Du temps de l’apartheid, elle était bel et bien une cité exclusivement « blanche », mais les choses ont changé.
Les maisons et les villas de Santa Lucia sont entourées de jardins tropicaux à la végétation luxuriante.

Chypre - 8 Jours
dès 869 
Chypre - 8 Jours

* Nicosie :
Depuis 1974, la capitale de Chypre est coupée en deux : grecque au Sud, turque au Nord.
Aujourd'hui, le passage entre les deux zones se fait sans difficulté, et pourtant un gouffre sépare les deux côtés de la ligne de démarcation : active cité grecque à l'européenne au Sud, bourgade turque de province au Nord.

* Larcana :
Porte d'entrée de Chypre avec son aéroport, la ville mérite mieux qu'une rapide escale.
D'abord pour sa longue plage en pleine ville, bordée d'une promenade plantée de palmiers, mais aussi pour son côté oriental, avec l'ancien quartier turc de Piale Pasha et ses tavernes de poisson.
Côté culture, la collection Piéridès conserve des merveilles venues du fond des âges.

* Girne (Kirénia) :
Un petit port cerné de belles maisons de capitaines, des terrasses qui forment une alléchante guirlande sur les quais, la silhouette d'un château médiéval...
Les ruelles en retrait du port ne manquent pas non plus de charme : étroites et pavées, elles sont bordées de maisons à balcons de bois et de minarets tendus vers le ciel.
L'étape coup de cœur du Nord de Chypre.

* Belapais :
Sous les palmiers, les dentelles gothiques !
Voici le legs le plus poétique des Francs à Chypre : une abbaye de pierres blondes, son cloître, son réfectoire, sa chapelle, au milieu de collines fleuries de vergers qui dévalent jusqu'à la mer.
Ne manquez pas de flâner dans les ruelles de la partie haute du village, avec ses maisons chaulées.

* Mosaique de Paphos :
La grande station balnéaire était la capitale de Chypre à l'époque romaine.
En retrait du port, les archéologues ont mis au jour les vestiges du palais du gouverneur et des villas alentour.
De somptueux tapis de mosaïques en ornaient le sol : un ensemble unique à Chypre.

Malte - 8 Jours
dès 549 
Malte - 8 Jours

* La Capitale "La Valette" :
En flânant dans les rues et ruelles, vous croiserez entre autres calèches, petits commerces, monuments historiques... et découvrirez son ambiance si particulière, offrant à cette ville un charme sans égal.
En effet, La Valette a une histoire incroyable, et entre ses Palais (comme le Palais Falzon), ses innombrables églises (comme la co-cathédrale Saint-Jean ou l’église Sainte-Augustine pour ne citer qu’elles), ses remparts, ses places... vous aurez du mal à quitter La Valette tant il y a de merveilles à y découvrir !

* Les impressionnants hypogées de Hal Saflieni :
Près de La Valette, partez à la découverte des mystérieux hypogées de Hal Saflieni !
Mais un hypogée c’est quoi au juste ? Tout simplement une nécropole souterraine, constituée de nombreuses salles et chambres. Construit sous terre, vers 2500 avant J.C, ce site préhistorique unique est absolument incroyable, et vous plongera jusqu’à plusieurs dizaines de mètres sous terre ! Découvert en 1902, le site est aujourd’hui classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

* Les petits villages de pécheurs à Marsaaxlokk et Marsaskala :
Ils sont parmi les plus célèbres de la Méditerranée !
Situés au Sud-Est de l’île de Malte, vous remarquerez immédiatement les magnifiques maisons, mais surtout les bateaux et les jolies barques colorées (« Luzzus » en maltais) de ces charmants villages de pêcheurs.
Et pour l’anecdote, regardez bien, ils ont la particularité d’avoir un œil dessiné sur la proue du bateau.
Certains disent que ce serait pour porter chance aux marins.

* La superbe cité de Mdina :
Petite ville à l’architecture arabe, la ville n’a pas changé depuis plusieurs centaines d’années.
Ses fortifications, ses ruelles médiévales donnent un charme fou à cette ville surnommée la « Cité du silence ».
Et pour les amoureux de séries US, sachez que de nombreuses scènes de « Game of Thrones » (GOT pour les intimes) y ont été tournées...

* La grotte Saint Paul :
Dénommées catacombes de Saint-Paul, le lieu est situé sous terre, dans la petite ville de Rabat.
Cependant, vous devrez d’abord pénétrer dans la superbe église Saint-Paul édifiée au XVIème siècle au-dessus des grottes.
Une fois arrivé sous terre, vous pourrez voir les sépultures de premiers chrétiens enterrés sur l’île.

  • * L’ile de Gozo :
    Située à une quinzaine de minutes en ferry, une fois sur place, croyez moi, vous oublierez tout !
    L’île de Gozo est totalement différente de celle de Malte... Si vous souhaitez vous détendre, il y a davantage de plages (et de super spots de plongée), si vous voulez un séjour plus sportif, vous pourrez même y faire du golf, de la randonnée ou encore de l’équitation !

    * La grotte de Calypso :
    Toujours située sur l’île de Gozo, et d’après la Mythologie, ce serait dans cette grotte qu’Ulysse dans l’Odyssée aurait fait une halte !
    L’endroit est magnifique et a été parfaitement conservé. C’est une des plus belles curiosités naturelles de cette petite île de l’archipel !

    * Les célèbres temples en ruines de Ggantija :
    Prononcez « jigantia ». Tout comme les hypogées de Hal Saflieni, Ggantija (sur l’île de Gozo) est classé au patrimoine de l’UNESCO.
    Ces temples mégalithiques, vous impressionneront en quelques instants !
    Ils ont été édifiés il y a plus de 5000 ans, par des civilisations... dont on ignore encore tout !

    * L’inoubliable Lagon Bleu :
    Situé entre les ilots de Comino et Cominotto, le lagon est une particularité de la nature à découvrir sans plus attendre !
    Ses eaux cristallines sont absolument splendides, et il est tout à fait possible d’y faire de la plongée, ou un tour en bateau !

  • Grèce - Rhodes - 8 Jours
    dès 599 
    Grèce - Rhodes - 8 Jours

    * La Vielle Ville de Rhodes :
    La ville de Rhodes est la capitale de l'île éponyme, fondée en 408 avant J-C. Sa vieille ville médiévale, enfermée dans l'enceinte de hauts remparts construits du temps des Chevaliers de Rhodes, est classée sur la liste des monuments du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. Elle est considérée comme la plus grande ville fortifiée d'Europe, et la mieux conservée.
    Érigée entre 1309 et 1523, c'est une vieille cité byzantine entièrement piétonne, où vous pourrez contempler un mariage singulier de styles d'architectures historiques : influences gothiques dans la haute-ville et style ottoman en basse-ville.
    C'est l'incontournable d'un séjour pour visiter Rhodes.
    Son état de préservation est stupéfiant : voyage au cours du temps, on s'imaginerait presque au Moyen-Âge, tant les rues pavées et les tours gothiques ont conservé leur authenticité d'antan. 
    Rhodes est aussi connue pour avoir accueilli le célèbre Colosse, la sixième des Sept Merveilles du Monde Antique, construite vers 292 avant notre ère.
    Ne le cherchez pas, il n'en reste aujourd'hui aucune trace puisqu'il fut complètement détruit lors d'un séisme au 6ème siècle.
    Dans la vieille ville, déambulez dans la rue principale, du Palais du Grand Maître au Musée archéologique de Rhodes, incroyablement bien conservée. Le musée archéologique renferme la plupart des vestiges antiques majeurs excavés du sol ou de la mer des îles du Dodécanèse.
    Le bâti du musée, construit au 15ème siècle pour servir d'hospice, abrite des statues, des poteries, des urnes, des épitaphes, des autels et des sarcophages d'une inestimable valeur.
    Enfin, montez les escaliers de la tour de l'horloge pour prendre de la hauteur et admirer la ville vue d'en haut, un fabuleux panorama depuis l'Acropole et le Mont Smith. 

    * Tsambika :
    Sur la route entre Rhodes-ville et Lindos, découvrez l'un des joyaux de la côte orientale de l'île : la plage de Tsambika.
    Que faire à Rhodes en effet si l'on ne va pas se mouiller dans les eaux cristallines et chaudes de la mer Méditerranée ?
    La plage de Tsambika possède l'avantage non négligeable d'être recouverte de sable, ce qui est assez rare sur l'île de Rhodes.
    Cure de soleil, natation, activités nautiques et randonnée dans le parc Panagia Tsampika Psili Dimou Archagkelou : voilà tout ce que vous pourrez faire à Tsambika Beach. Après avoir gravi 350 marches à flanc de colline, vous tomberez nez-à-nez avec le monastère de Tsambika, une église byzantine édifiée sur un piton rocheux à 300 mètres de hauteur.
    Le site offre un point de vue majestueux sur la côte, notamment Kolymbia, la plage de Tsambika et même Lindos.
    La plage, en contrebas, est enclavée entre deux promontoires rocheux le long d'une bande de sable fin : au programme, transat et parasol pour buller paisiblement !

    * Le Village de Lindos :
    Situé à 55 kilomètres au Sud de Rhodes-ville sur la côte Est, Lindos est un immanquable si vous vous demandez que faire sur l'île de Rhodes. 
    Reconnaissable à ses maisons blanches, il est considéré comme l'unique village à avoir conservé le charme authentique grec.
    A ce titre, il est classé sur la liste des monuments historiques.
    Lindos aurait été fondée au 10ème siècle avant J-C par les Doriens : autant dire que son sous-sol, vieux de 3 000 ans, a vu bien des choses !
    Juché sur une colline, il offre une vue splendide sur la baie de Saint-Paul, au Sud du village. Chose insolite : le centre-ville est piétonnier, mais est aussi réservé aux ânes ! Attention, les tarifs peuvent être plus élevés qu'ailleurs, le village attirant les classes aisées de Rhodes, majoritairement artistes.
    Visitez l'Acropole surplombant le village, avec ses ruines antiques et imaginez la vie quotidienne au temps de la Grèce antique.
    Les fouilles archéologiques menées sur la colline attestent d'une occupation humaine au Néolithique (4ème millénaire avant notre ère).
    A Lindos, visitez les ruines du Temple d'Athéna pour ponctuer votre excursion pour visiter Rhodes.

    * Pefkos et sa plage :
    Si Lindos est la deuxième attraction des visiteurs qui viennent visiter Rhodes, un joyau de l'île de Rhodes se trouve à quelques kilomètres au Sud de Lindos : la plage de Pefkos.
    Celle-ci est nettement plus calme que les autres.
    C'est un ancien village de pêcheurs, plus reposant mais non moins prisé, justement, des touristes en quête de quiétude. 

    * Kamiros :
    Le site antique de Kamiros se trouve au Nord-Ouest de l'île de Rhodes.
    Ce site archéologique permet à son visiteur de se plonger en immersion dans l'Histoire de la Grèce antique : la cité fut fondée par les Doriens, occupée par les Perses, puis par Athènes et la Ligue de Délos, par les guerriers de Sparte. Kamiros était une cité prospère et la vie culturelle y était très développée.
    Les vestiges mettent au grand jour une construction sur trois niveaux, le plus élevé étant l'Acropole et la Stoa, au sommet d'une colline.
    Deux séismes aux 3ème et 2ème siècles av. J-C réduisirent la ville en ruines.
    Le site antique de Kamiros ou Camiros est un des immanquables à voir en allant visiter Rhodes.

    Bresil - 7 Jours
    dès 1659 
    Bresil - 7 Jours

    * Baie de Rio de Janeiro :
    Surnommée le "Pain de Sucre" ou Pao de Açucar en brésilien, à cause de son drôle de piton rocheux, cette baie est sans doute la plus célèbre baie au monde...
    Et on comprend pourquoi !
    Culminant à 396 mètres, on y accède par un téléphérique (ou à pied pour les plus courageux) et déjà ce court trajet est un voyage à lui tout seul...
    Une fois tout en haut, une mégapole immense et grouillante se déploie devant vous...
    Des centaines de buildings entourés de collines verdoyantes et des plages de sable doré aux noms mythiques : les fameuses Copacabana et Ipanema ! Mais outre ces plages sublimes baignées par des eaux bleu azur, vous pourrez aussi apercevoir depuis le sommet du Pain de Sucre, l'autre emblème de Rio : le Christ Rédempteur, statue symbolisant aujourd'hui à elle seule le Brésil !
    Peu d'endroits sur terre permettent, en effet, d'embrasser du regard une telle ville !

    * Le Corcovado :
    Situé lui aussi dans la baie de Rio, ce mont est surmonté de la magistrale statue du Christ Rédempteur ou Cristo Redentor en brésilien.
    D'ici aussi vous aurez donc une vue imprenable sur la ville de Rio, sa baie et le Pain de Sucre !
    Réalisée, entre autres, par le sculpteur français Paul Landowski, de simple monument religieux à ses débuts, cette statue est devenue le symbole d'un pays tout entier, attirant chaque année des milliers de touristes !
    Classé monument historique depuis 1973, le Christ du Corcovado culmine à plus de 700 mètres au-dessus de Rio, et avec ses 38 mètres de hauteur, cette statue est tout simplement l'une des plus grandes au monde !
    A son pied, on trouve une petite chapelle où mariages et baptêmes peuvent être célébrés...

    * Le Parc National de Lençois Maranhendes :
    Situé au Nord-Est du Brésil dans la région de Maranhao, le Parc National de Lençois Maranhendes est l'un des paysages des plus inattendus du Brésil !
    Ce paysage extraordinaire est constitué d'un vaste ensemble de dunes de sable blanc s'étirant sur plus de 70 km...
    La particularité de ce désert ?
    Du printemps à l'automne, en raison des pluies tropicales de cette région, d'innombrables lagunes d'eau douce se forment au creux des dunes...
    Des eaux claires et limpides attirent chaque année des centaines de touristes et de locaux qui viennent s'y baigner et profiter de ce paysage presque surnaturel !
    Un conseil, les meilleurs mois de l'année pour découvrir ce parc national et ses dunes : juillet et août !
    C'est, en effet, à ce moment-là que les dunes et leurs lagunes sont les plus belles...

    * Les Chutes d'Iguazú :
    Situées à la frontière entre l'Argentine et le Brésil, ces célèbres chutes sont depuis 1984 inscrites au Patrimoine Mondiale de l'Unesco en tant que merveilles naturelles.
    Elles font partie du club très select des chutes les plus impressionnantes du monde, comme ses consœurs de Niagara (Canada) ou de Victoria (Zimbabwe)...
    Ces chutes, intégrées dans deux Parcs Nationaux (l'un côté brésilien, l'autre côté argentin) sont en fait un ensemble de 275 cascades réparties sur environ 3 km.
    Cet ensemble gigantesque déverse jusqu'à 6 millions de litres d'eau par seconde !!
    La plus grosse partie des chutes est située sur le territoire argentin, et plusieurs circuits de visites via des passerelles en bois ont été aménagés afin d'approcher au plus près de cet incroyable spectacle de la nature...
    Ce site majestueux favorise un écosystème luxuriant unique au monde, abritant de nombreuses espèces rares et menacées de la faune et de la flore...

    * Salvador de Bahia :
    Rien que son nom évoque à lui seul le Brésil...
    Berceau culturel du pays, cette ville est à son image : métissée !
    En effet, la majorité de sa population étant d'origine africaine, la “Rome Noire”, comme on la surnomme, est emprunte d'une culture africaine très marquée...
    Considérée comme l'une des plus belles villes du Brésil, elle est célèbre pour ses maisons colorées, son carnaval, sa gastronomie et l'art de la capoeira...
    Son centre historique regorge de pépites architecturales de l'ère portugaise, lui donnant ainsi le charme suranné des ex-villes coloniales...
    Située au bord de l'Océan Atlantique, elle attire un grand nombre de touristes, non seulement pour la beauté de ses nombreux monuments, mais également pour les plages de rêves s'étirant le long de sa côte...

    * L'Amazonie :
    Vaste plaine traversée par le fleuve Amazone, cette région d'Amérique du Sud s'étend sur plusieurs pays (Colombie, Bolivie, Équateur…) et bien sûr le Brésil !
    Rien que dans celui-ci, l'Amazonie recouvre 60 % du territoire !
    Étendue sur plusieurs états du Nord du pays, cette immense région verte est le poumon de notre chère planète...
    On y trouve une faune et une flore exceptionnelles qui en font l'une des plus importantes réserves de biodiversité au monde !
    Cette  immensité étant aussi le lieu de vie des deux tiers des indiens du Brésil...
    Malheureusement, la déforestation à outrance change peu à peu le visage de l'Amazonie et désormais ces peuples et leur environnement sont plus que menacés...
    Mais si vous voulez approcher au plus près de cet endroit unique au monde, une seule solution : partir à l'aventure !
    En effet, plusieurs excursions permettant de remonter le fleuve Amazone et de découvrir cette sublime région sont possibles au départ de la ville de Manaus, ville immense au cœur de la jungle...

    * La région de Pantanal :
    Terre ocre, végétation et marécages à perte de vue... on se croirait presque en Afrique !
    Plus grande zone humide de la planète, on y trouve la plus grande variété au monde de plantes aquatiques...
    Située à la frontière bolivienne, cette vaste région est la plus belle réserve naturelle d'animaux du Brésil !
    Le Pantanal offre, en effet, une occasion exceptionnelle d'observer au plus près la faune et la flore.
    Depuis l'an 2000, cette zone est inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco qui en a fait une aire de conservation afin de protéger au mieux cette biodiversité des plus spectaculaires !

    * La Costa Verde :
    Située entre Rio et Sao Paulo, la région de Costa Verde est un véritable petit paradis sur terre !
    Cette "Côte Verte" est tout simplement l'une des plus belles côtes du Brésil : découpée, sauvage, montagneuse et bordée des eaux cristallines de sa fameuse Baie d'Ilha Grande (haut lieux de villégiature des habitants de Rio qui viennent ici s'y détendre le week-end) et de ses quelques 300 îles paradisiaques...
    Pas moins de 200 km de côte, 2000 plages bordant la forêt...
    Cet endroit situé à l'Est de Rio de Janeiro recèle encore de coins méconnus et de petites criques verdoyantes !
    Cette côte permet également de partir à la découverte de la très jolie ville coloniale de Paraty...

    * L'archipel de Fernando de Noronha :
    Petit archipel situé dans l'océan Atlantique, au large de la ville de Natal, ces 21 îles possèdent le statut de Parc Naturel inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco !
    Afin de préserver au mieux ce site exceptionnel, les visites y sont contrôlées et limitées.
    Une "taxe de préservation" est ainsi prélevée aux touristes désirant s'y rendre (entre 10€ la journée et plus de 800€ pour un mois).
    Considéré par les brésiliens comme "l"Émeraude de l’Atlantique", cet archipel est en effet un exemple mondial de préservation de la faune et de la flore, protégeant ainsi dauphins, baleines et autres tortues...

    Grand Prix Formule 1 Barcelone - 2 Jours
    dès 649 
    Grand Prix Formule 1 Barcelone - 2 Jours

    * La Rambla et le Barri Gòtic :
    Certes, c’est l’endroit le plus touristique de la ville
    Mais il n’est pas envisageable de visiter Barcelone sans parcourir les 1,2 km de ce célèbre boulevard piétonnier descendant vers la mer.
    Tous vos sens seront mis en éveil par le spectacle qu’offrent les promeneurs assis aux terrasses de cafés en plein air, les kiosques à fleurs odorantes, la mosaïque (tristement négligée) de l’artiste Miró et les statues humaines pour le moins surréalistes.

  • * La Sagrada Família :
    Plus de 80 ans après la mort de son créateur Antoni Gaudí, les travaux de ce chef-d’œuvre moderniste emblématique de Barcelone se poursuivent.
    Inspiré par la nature, ce temple dont les accents gothiques peinent à tempérer une débordante extravagance s’élance vers le ciel avec majesté et espièglerie.

    * Le Camp Nou :
    “Camp Nou Experience” est un musée interactif proposant une visite du stade, des vestiaires au terrain, terre sacrée pour de nombreux Catalans.

  • * Le Marché de la Boqueria :
    Le plus grand marché de fruits et légumes d’Europe est une intarissable source de tentation.
    * Restaurants, chefs, cuistots amateurs, employés de bureau et touristes s’y mélangent parmi d’innombrables étals croulant sous les pyramides de fruits colorés, les poissons chatoyants, les jambons suspendus, les fromages odorants, les tonneaux d’olives et de poivrons marinés, les truffes au chocolat et autres délices sucrés.

    * Le musée Picasso :
    Abrite une collection des œuvres de jeunesse de l’artiste, probablement la plus complète au monde.
    Picasso vécut à Barcelone de 15 à 23 ans, et certains éléments de la ville ont indéniablement marqué son œuvre, des fresques spectaculaires du musée national d’Art catalan aux mosaïques trencadís (pré-cubistes, de l’avis de certains) de Gaudí.
    L’emplacement du musée – dans cinq bâtisses médiévales contiguës – ne fait qu’ajouter à son attrait.

  • * Le musée national d’Art catalan :
    Pour de nombreux Catalans, la Catalogne n’est pas une région d’Espagne mais un pays à part entière, doté d’une histoire propre et singulière.
    Le musée national d’Art catalan, abrité dans l’imposant Palais national à Montjuïc, en fait la démonstration avec son impressionnante collection explorant les richesses de 1000 ans d’art catalan.

    * La cathédrale de Barcelone :
    Véritable perle de l’architecture gothique catalane, la cathédrale de Barcelone est une étape incontournable de toute visite de la Ciutat Vella (vieille ville).
    Son intérieur sombre renferme une douzaine de chapelles dissimulées, une crypte étrange et un cloître singulier aux allures de jardin accueillant 13 oies (censées représenter l’âge de sainte Eulalie, patronne de Barcelone, lors de son martyre).

  • Costa Rica - 9 Jours
    dès 1349 
    Costa Rica - 9 Jours

    * San Jose :

  • C’est sûrement ici que votre voyage débutera.
    Nous parlons de l’aéroport international Juan Santamaría, code SJO.
    Il est situé à 17 Km à l’Ouest de San José, la capitale du Costa Rica.
    Maintenant, une fois la douane passée, vos options sont les suivantes.
    Si vous devez vous rendre à San José, parce que votre hôtel s’y trouve, vous pouvez prendre le bus municipal ; ce n’est pas dispendieux du tout. Par contre avec des valises et le fait que vous devrez prendre un taxi de toute façon une fois arrivé au terminus Coca Cola... c’est à bien réfléchir.

    * Le Parc de Tortuguero :
    Il se trouve sur la côte Caraïbes du Costa Rica à 158km au Nord-Est de San Jose.
    Première chose à retenir, il n’y a pas de route qui le relie au reste du pays, donc il y a l’avion et la combinaison de l’autobus jusqu’à Limon et ensuite le bateau jusqu’au Parc. Vous vouliez vivre l’aventure avec un grand A, vous allez être servi.
    Le parc est parcouru par les Canales de Tortuguero, ces derniers ont été construits en 1974 pour permettre de relier Limon aux villages côtiers, le but étant d’utiliser des embarcations plus solides et volumineuses que les pirogues.

    * La région de Monteverde :
    Située dans le Nord du Costa Rica, elle se compose de grandes étendues forestières, couvrant de luxuriantes montagnes dont l’altitude varie de 800 à 1800 mètres. Donc pas étonnant qu’elle porte le nom de Forêt de nuages de Monteverde.
    Cette étendue de forêt vierge d’une superficie de 105 km², doit en grande partie son état de conservation à des Quakers.

    * Le parc National Manuel Antonio : 
    Il est situé sur la côte Ouest du Costa Rica à 165 Km de San José. C’est le plus petit, mais aussi le parc le plus visité du Costa Rica et malgré cela, tous ceux qui y sont allés sont unanimes pour dire que l’endroit est fantastique.
    Vous avez des plages comme on les voit au cinéma. Des capucins (les singes, pas les moines) passent à toute allure sur la plage.
    Vous verrez des pélicans plonger dans des eaux cristallines pour attraper du poisson.
    Pour des raisons de conservation la direction du parc a décidé de réduire le nombre de visiteurs à 600/jour en semaine et 800/jour les week-ends.
    Dans le parc vous trouverez des singes hurleurs, singes écureuils, les singes titís et des paresseux qui vous regarderont passer, accrochés ou couchés sur une branche. Lorsque vous serez sur la plage et peut-être même du balcon de votre chambre d’hôtel vous pourriez observer les dauphins à gros nez, les dauphins tachetés et les baleines à bosse.

    * Le volcan POAS :
    Le Parc National Poás est l’un des parcs les plus visités du Costa Rica, ceci est dû principalement au fait que le volcan Poás offre un spectacle splendide et qu’il est situé à 37 km au Nord-Ouest de San José.
    Qu’est ce qui le rend intéressant ? C’est entre autre qu’il atteint 2 708 m d'altitude et qu'il est encore très actif.
    L’autre élément est que Costa Rica étant petit il est possible par temps clair d’apercevoir à partir du belvédère, la mer des Antilles, ainsi que l'océan Pacifique et le volcan Arenal.
    Il y a des visites guidées qui vous mènent jusqu’au sommet du volcan.
    C’est à cet endroit que vous découvrirez trois cratères alignés Nord-Sud, dont deux possèdent des lacs.
    Dans le parc vous aurez accès à trois sentiers intéressants à parcourir.
    Si vous empruntez le sentier Lagune Botos, votre balade vous prendra environ 30 minutes. Vous serez entourés d’arbres couverts de lichens et de mousses en parcourant une boucle parsemée de nuages.
    Le clou de la promenade est une superbe vue du Laguna Botos, un lac d’eau froide, mais très acide.

    * Le Guanascate :
    Cette province du Costa Rica se trouve sur la côte du Pacifique dans le Nord du pays.
    Le climat est beaucoup moins humide que sur la côte des Caraïbes et on ne parle même pas des cordillères enveloppées de bandes de nuages.
    Ici on trouve des plaines arides, avec ses cavaliers et ses rodéos. La province du Guanacaste comporte de très nombreuses haciendas.
    C’est également ici que vous trouverez les volcans Tenorio, Orosí, Miravalles et Rincón de la Vieja.
    La côte abrite quelques-unes des plus belles plages du pays. Les amateurs de plongée voudront voir Playa del Coco, les amateurs de pêche sportive préfèreront Playa Flamingo.

    * Cartago :
    Elle fut la capitale du Costa Rica jusqu’en 1823, date à laquelle le transfert de titre est passé à la ville de San José.
    On y trouve le temple d’Orosí qui date de 1743.
    Nous sommes loin des côtes, ici il y a deux cordillères, la cordillère Centrale, où se trouvent les volcans Irazú et Turrialba, ainsi que la cordillère de Talamanca, avec l’imposant Chirripó, le point le plus élevé du Costa Rica avec ses 3 820 mètres d’élévation.

  • Armada Rouen - 2 Jours
    dès 295 
    Armada Rouen - 2 Jours

    * La cathédrale Notre-Dame :
    Remarquable par la juxtaposition de toutes les périodes du style gothique, notamment sur sa façade, cet édifice a entre autres la particularité, rare en France, d'avoir conservé son palais archi-épiscopal et les constructions annexes environnantes datant de la même époque.

    * Le Gros-Horloge :
    C'est l'un des sites les plus remarquables de la ville.
    Voyagez dans le temps en visitant le Gros Horloge de l'intérieur !

    * L'Eglise Sainte Jeanne d'Arc :
    Admirez ses vitraux du XVIème siècle.
    Achevé en 1979, l'édifice aux lignes très modernes est situé Place du Vieux-Marché.
    C'est sur cette même place que fut brûlée Jeanne d'Arc.

    * Tour Jeanne d'Arc :
    C'est dans ce château que se déroula le procès de Jeanne d'Arc.

    * L’Historial Jeanne d’Arc (ouvert depuis 2015) :
    Les technologies les plus modernes se mettent au service du parcours scénographique.
    L’Historial Jeanne d’Arc est actuellement le plus grand lieu dédié à la mémoire de ce personnage historique.

    * Le Panorama XXL :
    Le Panorama XXL est le seul lieu culturel à exposer en France des fresques en 360° de l'artiste allemand Yadegar Asisi.
    Des oeuvres de 31 mètres de hauteur et 32 mètres de diamètre, d'un réalisme saisissant.

    * La Maison Sublime :
    Le plus ancien monument juif de France.
    En 1976, une découverte archéologique exceptionnelle est faite sous la cour du palais de justice de Rouen : un bel édifice hébraïque de style roman.
    Cet édifice en pierre, formé à l'origine de trois ou quatre étages, est le plus ancien monument juif de France.
    Il serait l'unique exemple de "yeshiva" (école rabbinique) médiévale conservée au monde. Le nom de « Maison sublime » vient de l'un des nombreux graffiti en hébreu que renferme l'édifice : "Que cette maison soit sublime".
    Des visites sont organisées par L'Office du Tourisme de Rouen.

    next

    demande de devis, voyage en groupe

    * Obligatoire