Voyage en groupe Puy du Fou

Dernière modification le 16-10-2017
Voyage en groupe Puy du Fou

Difficile de le nier : partir en voyage en groupe Puy du Fou constitue un classique indémodable pour tous les établissements scolaires, associations ou comités d’entreprise situés dans le grand quart Sud-Ouest de la France. Ce parc thématique à l’ambiance médiévale n’a pas son pareil pour offrir un dépaysement garanti ! Mieux vaut toutefois confier l’organisation du séjour à une agence spécialisée comme Mystères de l’Ouest.

Comment organiser un voyage en groupe Puy du Fou ?

Vous souhaitez réserver un voyage en groupe Puy du Fou dans les meilleures conditions et au tarif le plus compétitif ? Un voyagiste comme Mystères de l’Ouest peut mobiliser des moyens dont votre organisme ne dispose pas, et faire jouer par exemple ses partenariats privilégiés avec le célèbre parc de loisirs ou les sociétés de transports pour vous obtenir un séjour sur mesure, dans le plus strict respect du budget dont vous disposez. Un devis rédigé sous 48 heures par nos soins vous permettra de faire votre choix sans perdre de temps.

Pourquoi choisir notre agence voyage en groupe Puy du Fou ?

Mystères de l’Ouest, fondée en 1998, se spécialise avec succès depuis près de vingt ans dans les voyages en groupe. Si vous souhaitez planifier un voyage en groupe Puy du Fou, nous sommes en capacité de vous offrir plusieurs moyens de locomotion (bus, train…) au départ de nombreuses villes de l’Ouest comme Poitiers, Nantes, Bordeaux ou La Rochelle. Dans tous les cas, l’agence assure un accompagnement intégral du début à la fin de la prestation.

Nos idées de voyages

previous
Saint Malo - 2 Jours
dès 149 
Saint Malo - 2 Jours

* Le Mont Saint-Michel :
La Merveille de l’Occident
vous ouvre ses portes le temps d’une visite classique ou thématique de ses différentes salles et de son intime cloître.
Ce chef d’œuvre de l’architecture médiévale est un emblème reconnu du savoir-faire des bâtisseurs du XIIIe siècle qui ont su construire deux corps de bâtiments de trois étages sur ce rocher granitique.

* Le Cap Fréhel :
Le Cap Fréhel présente sur le littoral, des falaises de grès rose majestueuses qui dominent la mer à plus de 70 mètres de haut et vous offrent un magnifique panorama.

* La Côte d'Emeraude :
Des paysages sans cesse renouvelés par de grandes marées spectaculaires, une nature généreuse, un patrimoine d'une richesse exceptionnelle : venez découvrir la Côte d'Emeraude.
Saint-Malo, cité des marins et des grands navigateurs, et Dinard, L'Elégante.

* L'Île Jersey :
Quatorze kilomètres sur huit kilomètres. Voilà la taille de Jersey.
Ça a l'air petit, comme ça. Et pourtant ! L'île est un mélange de réserve anglaise et de savoir-faire français qui abrite un port cosmopolite et de secrètes vallées.

* La Tour Solidor :
Située à l’embouchure de la Rance et dans le quartier de Saint-Servan, La Tour Solidor, construite au XIVe siècle pour contrôler la ville de St-Malo a ensuite été transformée en prison.
Cette tour abrite aujourd’hui le musée international du Long Cours et Cap Horniers en l’honneur des voyages à la voile des long-courriers.
Vous pourrez visiter la Tour et profiter de la vue magnifique qu’offre le chemin de ronde extérieur.

Bordeaux Saint Emilion Arcachon - 2 Jours
dès 249 
Bordeaux Saint Emilion Arcachon - 2 Jours

* La Garonne :
C'est dans les Pyrénées Espagnoles que la Garonne trouve sa source.
Pour sa partie française, la Garonne s'étire sur 520 kilomètres.
Avant de parvenir en Gironde, la Garonne traverse plusieurs départements du Sud-Ouest (Ariège, Haute Garonne, Tarn et Garonne, Lot et Garonne).

* Visite sur la thématique du vin de Bordeaux :
Les excursions dans le vignoble bordelais, par le biais des visites guidées, sont le meilleur moyen de découvrir les lieux de création des vins de Bordeaux.
Laissez-vous conduire à travers le patrimoine viticole et architectural de la région !
Au cours des excursions, les guides vous feront découvrir des lieux et les secrets de l'élaboration des vins de Bordeaux.

* Saint Emilion :
Inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, Saint Emilion est à l’origine une cité médiéval construite sur un monastère du VIIème siècle.
Riche d'histoire elle est passée tour à tour aux mains des anglais puis des français.
Dès l'entrée de cette petite ville, vous tomberez sur d'anciennes ruines d'un ancien couvent dominicain, de grandes murailles haut de 19 mètres ainsi que d'imposantes tours de guets.

* Arcachon :
Arcachon offre aux amoureux de la mer plus de 7km de plage de sable fin.
Découvrez le plaisir de flâner le long du front de mer, de faire du shopping dans le cœur de la ville et dans les rues piétonnes, prendre un verre le soir en terrasse face au coucher du soleil sur le bassin d'Arcachon.
Pour les amateurs de patrimoine et de vieilles pierres.

* Médoc : 
Au grès de vos déambulations, vous traverserez les prestigieuses appellations Médoc, Haut Médoc, Margaux, Pauillac, St Estèphe, St Julien, Moulis, Listrac et vous ne croiserez pas moins 60 Grands Crus Classés en 1855, quelques centaines de crus Bourgeois, des dizaines de crus Artisans, des caves coopératives pour le plus grand plaisir de vos yeux et de vos papilles.

* Entre-deux-Mers :
L’Entre-deux-Mers est un océan de vignes où toute la gamme des vins de Bordeaux est représentée.
Cités anciennes, bastides, châteaux, moulins, lieux de visites et musées font la richesse de cette région.

* Les Jardins Botaniques du Quai Rive Gauche :
Le Jardin Botanique a pour vocation de donner une représentation des espèces présentes en Aquitaine ; il est composé au Sud de six jardins représentatifs des paysages de la rive gauche et de cinq jardins au Nord pour la rive droite. 

* Le Musée d'Aquitaine :
Le musée d'Aquitaine présente l'histoire de Bordeaux et de sa région, depuis la préhistoire jusqu'à nos jours, à travers ses collections d'archéologie, d'histoire et d'ethnographie régionale et extra-européenne. 
"Musée de civilisation", il présente chaque année des expositions temporaires explorant des thèmes sur l'histoire et les cultures du monde.

Norvège - Les Fjords - 8 Jours
dès 1299 
Norvège - Les Fjords - 8 Jours

* Oslo :
Parmi toutes les capitales scandinaves, Oslo est certainement la moins connue mais aussi la moins sympa à visiter comparé à Stockholm et à Copenhague.
Néanmoins, la ville sera probablement votre porte d’entrée dans le pays et une escale d’une journée sera suffisante pour en découvrir l’essentiel.
Parmi les incontournables à visiter à Oslo, on peut citer le Palais Royal, le quartier d’Akker Brygge, le parc Vigelansparken, les musées dédiés aux Vikings ou encore le tremplin à ski qui est impressionnant !

* Bergen, la ville Incontournable :
Si vous ne deviez visiter qu’une seule ville en Norvège, ce serait celle-ci !
Le quartier de Bryggen est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et flair bon l’authenticité.
Ne manquez pas non plus le marché aux poissons de la ville qui vous permettra de découvrir quelques-unes des spécialités culinaires norvégiennes comme le saumon mariné (à tomber !).
Enfin, terminez par la vue sur la ville et le Fjord depuis le sommet du funiculaire.

* Les Iles Lofoten :
Les îles Lofoten méritent un voyage à elles-seules !
Elles sont régulièrement classées parmi les 10 plus belles îles du monde.
Il faut dire que les paysages sont à couper le souffle.
C’est simple, c’est des montagnes les pieds dans l’eau et avec des plages de sables blancs et des eaux turquoise.
Il est vrai que le climat ne se prête pas trop à la baignade. C’est aussi ici que vous verrez ces maisons rouges typiques de la Norvège où les harengs sont pendus sur des étendoirs installés à côté des maisons.

* Les fjords norvégiens, les plus beaux au monde :
La Norvège semble se vanter d’avoir parmi les plus beaux fjords au monde.
Quand on se rend sur place et qu’on découvre cette nature incroyable, on ne peut que leur donner raison.
Le problème c’est qu’il y en a tellement à découvrir qu’on ne sait plus trop où donner de la tête.
Déjà, il faut savoir que la région des Fjords, se trouve dans le Sud-Ouest du pays. 
Le plus incontournable de tous est sans aucun doute le GeirangerFjord, qui est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Le petit plus sont les cascades qui s’écoulent des montagnes et viennent se jeter dans le Fjord.
Tout aussi impressionnant, la randonnée qui mène au sommet du rocher de Preikestolen.
Cette falaise qui tombe à pic à plus de 604 mètres d’altitude offre des sensations fortes.
Cela en fait l’une des régions les plus touristiques du pays. Dans le même genre, il y a le rocher de Trolltunga mais la randonnée est plus difficile.
Toujours dans le LyseFjord, il y un rocher mythique.
Il s’appelle le Kjeragbolten.
C’est une rocher en forme de boule, qui est suspendu dans le vide car il est coincé entre deux masses rocheuses.
Montez sur ce rocher est très dangereux et il faudra avoir le cœur bien accroché car vous aurez plus de 1000 mètres sous vos pieds !
Non loin de là se trouve une des plus belles cascades du pays qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte. C’est la cascade de Voringfossen.
Enfin, si vous voulez profiter de superbe vue sur des fjords, tout en profitant de la ville, on vous recommande de vous rendre à Alesund. C’est certainement l’un de nos endroit coup de cœur !

* Les Eglises en Bois :
La Norvège possède un grand nombre d’église en bois debout.
Au premier abord on n’y avait pas forcément prêté attention, voire même on les avait ignorées.
Jusqu’au jour où j’ai pénétré dans l’une d’entre-elles.
On était seul, ce qui rendit l’expérience encore plus forte. Je ne sais pas trop dire pourquoi mais les odeurs, l’architecture et l’atmosphère vous transportent véritablement.
Si vous devez en voir une seule, je vous recommande de pousser les portes de la plus belles d’entre elles, celle de Heddal ! Elle est impressionnante !

* Les Glaciers du parc Jostedalsbreen :
Lors de notre voyage en Islande, on a eu l’occasion de faire des randonnées sur les glaciers et on a adoré cette expérience !
C’est donc tout naturellement qu’on vous recommande de tester cette activité sur le plus grand glacier d’Europe Continentale, le Jostedalsbreen.
Rendez-vous dans ce parc national du même nom pour jouir de superbes randonnées.
Ne ratez surtout pas les parties les plus connue du glacier qui sont : Briksdalsbreen et Nigardsbreen.
Une beauté incroyable !
Si on vous recommande de venir sur ces glaciers, c’est pour leurs paysages mais aussi parce que cela tranche avec les fjords et cela permet de ne pas se lasser.

Grand Prix Formule 1 Barcelone - 2 Jours
dès 649 
Grand Prix Formule 1 Barcelone - 2 Jours

* La Rambla et le Barri Gòtic :
Certes, c’est l’endroit le plus touristique de la ville
Mais il n’est pas envisageable de visiter Barcelone sans parcourir les 1,2 km de ce célèbre boulevard piétonnier descendant vers la mer.
Tous vos sens seront mis en éveil par le spectacle qu’offrent les promeneurs assis aux terrasses de cafés en plein air, les kiosques à fleurs odorantes, la mosaïque (tristement négligée) de l’artiste Miró et les statues humaines pour le moins surréalistes.

  • * La Sagrada Família :
    Plus de 80 ans après la mort de son créateur Antoni Gaudí, les travaux de ce chef-d’œuvre moderniste emblématique de Barcelone se poursuivent.
    Inspiré par la nature, ce temple dont les accents gothiques peinent à tempérer une débordante extravagance s’élance vers le ciel avec majesté et espièglerie.

    * Le Camp Nou :
    “Camp Nou Experience” est un musée interactif proposant une visite du stade, des vestiaires au terrain, terre sacrée pour de nombreux Catalans.

  • * Le Marché de la Boqueria :
    Le plus grand marché de fruits et légumes d’Europe est une intarissable source de tentation.
    * Restaurants, chefs, cuistots amateurs, employés de bureau et touristes s’y mélangent parmi d’innombrables étals croulant sous les pyramides de fruits colorés, les poissons chatoyants, les jambons suspendus, les fromages odorants, les tonneaux d’olives et de poivrons marinés, les truffes au chocolat et autres délices sucrés.

    * Le musée Picasso :
    Abrite une collection des œuvres de jeunesse de l’artiste, probablement la plus complète au monde.
    Picasso vécut à Barcelone de 15 à 23 ans, et certains éléments de la ville ont indéniablement marqué son œuvre, des fresques spectaculaires du musée national d’Art catalan aux mosaïques trencadís (pré-cubistes, de l’avis de certains) de Gaudí.
    L’emplacement du musée – dans cinq bâtisses médiévales contiguës – ne fait qu’ajouter à son attrait.

  • * Le musée national d’Art catalan :
    Pour de nombreux Catalans, la Catalogne n’est pas une région d’Espagne mais un pays à part entière, doté d’une histoire propre et singulière.
    Le musée national d’Art catalan, abrité dans l’imposant Palais national à Montjuïc, en fait la démonstration avec son impressionnante collection explorant les richesses de 1000 ans d’art catalan.

    * La cathédrale de Barcelone :
    Véritable perle de l’architecture gothique catalane, la cathédrale de Barcelone est une étape incontournable de toute visite de la Ciutat Vella (vieille ville).
    Son intérieur sombre renferme une douzaine de chapelles dissimulées, une crypte étrange et un cloître singulier aux allures de jardin accueillant 13 oies (censées représenter l’âge de sainte Eulalie, patronne de Barcelone, lors de son martyre).

  • Costa Rica - 9 Jours
    dès 1349 
    Costa Rica - 9 Jours

    * San Jose :

  • C’est sûrement ici que votre voyage débutera.
    Nous parlons de l’aéroport international Juan Santamaría, code SJO.
    Il est situé à 17 Km à l’Ouest de San José, la capitale du Costa Rica.
    Maintenant, une fois la douane passée, vos options sont les suivantes.
    Si vous devez vous rendre à San José, parce que votre hôtel s’y trouve, vous pouvez prendre le bus municipal ; ce n’est pas dispendieux du tout. Par contre avec des valises et le fait que vous devrez prendre un taxi de toute façon une fois arrivé au terminus Coca Cola... c’est à bien réfléchir.

    * Le Parc de Tortuguero :
    Il se trouve sur la côte Caraïbes du Costa Rica à 158km au Nord-Est de San Jose.
    Première chose à retenir, il n’y a pas de route qui le relie au reste du pays, donc il y a l’avion et la combinaison de l’autobus jusqu’à Limon et ensuite le bateau jusqu’au Parc. Vous vouliez vivre l’aventure avec un grand A, vous allez être servi.
    Le parc est parcouru par les Canales de Tortuguero, ces derniers ont été construits en 1974 pour permettre de relier Limon aux villages côtiers, le but étant d’utiliser des embarcations plus solides et volumineuses que les pirogues.

    * La région de Monteverde :
    Située dans le Nord du Costa Rica, elle se compose de grandes étendues forestières, couvrant de luxuriantes montagnes dont l’altitude varie de 800 à 1800 mètres. Donc pas étonnant qu’elle porte le nom de Forêt de nuages de Monteverde.
    Cette étendue de forêt vierge d’une superficie de 105 km², doit en grande partie son état de conservation à des Quakers.

    * Le parc National Manuel Antonio : 
    Il est situé sur la côte Ouest du Costa Rica à 165 Km de San José. C’est le plus petit, mais aussi le parc le plus visité du Costa Rica et malgré cela, tous ceux qui y sont allés sont unanimes pour dire que l’endroit est fantastique.
    Vous avez des plages comme on les voit au cinéma. Des capucins (les singes, pas les moines) passent à toute allure sur la plage.
    Vous verrez des pélicans plonger dans des eaux cristallines pour attraper du poisson.
    Pour des raisons de conservation la direction du parc a décidé de réduire le nombre de visiteurs à 600/jour en semaine et 800/jour les week-ends.
    Dans le parc vous trouverez des singes hurleurs, singes écureuils, les singes titís et des paresseux qui vous regarderont passer, accrochés ou couchés sur une branche. Lorsque vous serez sur la plage et peut-être même du balcon de votre chambre d’hôtel vous pourriez observer les dauphins à gros nez, les dauphins tachetés et les baleines à bosse.

    * Le volcan POAS :
    Le Parc National Poás est l’un des parcs les plus visités du Costa Rica, ceci est dû principalement au fait que le volcan Poás offre un spectacle splendide et qu’il est situé à 37 km au Nord-Ouest de San José.
    Qu’est ce qui le rend intéressant ? C’est entre autre qu’il atteint 2 708 m d'altitude et qu'il est encore très actif.
    L’autre élément est que Costa Rica étant petit il est possible par temps clair d’apercevoir à partir du belvédère, la mer des Antilles, ainsi que l'océan Pacifique et le volcan Arenal.
    Il y a des visites guidées qui vous mènent jusqu’au sommet du volcan.
    C’est à cet endroit que vous découvrirez trois cratères alignés Nord-Sud, dont deux possèdent des lacs.
    Dans le parc vous aurez accès à trois sentiers intéressants à parcourir.
    Si vous empruntez le sentier Lagune Botos, votre balade vous prendra environ 30 minutes. Vous serez entourés d’arbres couverts de lichens et de mousses en parcourant une boucle parsemée de nuages.
    Le clou de la promenade est une superbe vue du Laguna Botos, un lac d’eau froide, mais très acide.

    * Le Guanascate :
    Cette province du Costa Rica se trouve sur la côte du Pacifique dans le Nord du pays.
    Le climat est beaucoup moins humide que sur la côte des Caraïbes et on ne parle même pas des cordillères enveloppées de bandes de nuages.
    Ici on trouve des plaines arides, avec ses cavaliers et ses rodéos. La province du Guanacaste comporte de très nombreuses haciendas.
    C’est également ici que vous trouverez les volcans Tenorio, Orosí, Miravalles et Rincón de la Vieja.
    La côte abrite quelques-unes des plus belles plages du pays. Les amateurs de plongée voudront voir Playa del Coco, les amateurs de pêche sportive préfèreront Playa Flamingo.

    * Cartago :
    Elle fut la capitale du Costa Rica jusqu’en 1823, date à laquelle le transfert de titre est passé à la ville de San José.
    On y trouve le temple d’Orosí qui date de 1743.
    Nous sommes loin des côtes, ici il y a deux cordillères, la cordillère Centrale, où se trouvent les volcans Irazú et Turrialba, ainsi que la cordillère de Talamanca, avec l’imposant Chirripó, le point le plus élevé du Costa Rica avec ses 3 820 mètres d’élévation.

  • Chili - 9 Jours
    dès 2199 
    Chili - 9 Jours

    * Region d'Arica et Putre :
    Ici débute notre voyage.
    Tout au Nord du pays, à la frontière avec le Pérou et la Bolivie, cette région est à cheval entre l’Altiplano et les côtes maritimes du Pacifique.
    Vous commencez votre parcours dans la ville d’Arica, côté Pacifique.
    Celle-ci porte bien son nom de ville de l’éternel printemps : en arrivant vous pourrez tout de suite profiter des températures plus qu’agréables qui y règnent et vous chercherez même à vous abriter à l’ombre des palmiers.
    Un climat idéal aussi pour profiter des belles plages du Pacifique et du port d’Arica, témoin rescapé de la forte activité qui y existait au XXe siècle lorsque que l’argent extrait des mines de Potosí en Bolivie transitait par ici.
    Depuis Arica, direction la ville de Putre par la route, en 4×4 de préférence car le trajet serpente au travers des montagnes pour atteindre une altitude de 3 561 m !
    De plus, ce moyen de locomotion vous sera essentiel si vous voulez visiter plus en avant cette région des hauts plateaux andins où les routes se transforment rapidement en pistes, rendant le voyage parfois un peu sportif…
    Depuis ce village colonial aux jolies rues pavées vous aurez une superbe vue sur les volcans alentours tels que le Taapaca et l’Ancoma.

    * San Pedro de Atacama :
    Ce gros village de 5 000 habitants est construit à plus de 2 400 m d’altitude.
    Il a gardé son ambiance coloniale avec ses rues pavées qui invitent à la flânerie et ses jolies bâtisses en adobe.
    En vous baladant dans les rues de la ville, ne manquez pas l’église de San Pedro et ses murs blancs reflétant la lumière du soleil.
    Le village accueille de nombreux touristes friands de l’artisanat andin : c’est un lieu idéal pour acheter bonnets en laine de lama ou pour gouter aux amères feuilles de coca qui aident à faire passer le mal des montagnes.
    La ville est aussi bien sûr un point de départ idéal pour des excursions vers le désert d’Atacama ainsi que le salar du même nom, mais aussi vers une multitude de sites tous plus impressionnants les uns que les autres.
    Parmi les hots spots qui valent définitivement le détour et qui feront de superbes tableaux photographiques, on peut citer notamment la cordillère de sel et ses pics blanchis, les geysers du Tatio ou les salines de aguas calientes.

    * Capiapo :
    En descendant progressivement vers le Sud du pays, vous arriverez à Copiapó. La ville est la capitale de la région d’Atacama, où l’on trouve les volcans actifs les plus hauts des Andes, dépassant des altitudes de plus de 6 000m, rien que ça !
    On prend la route vers le Parc Pan de Azucar ou encore vers les plages de Caldera ou de Bahia Inglesa.
    Là-bas, on découvre les magnifiques plages de sable blanc de la côte Pacifique.
    On peut s’y dorer la pilule ou, pour les plus aventuriers (ceux qui arrivent à se relever de leur serviette de plage), on part faire de la plongée dans les eaux turquoise.

    * Santiago et Valparaiso :
    Après tous ces espaces plus ou moins désertiques, l’arrivée dans la capitale du pays est un changement de décor radical. 
    Santiago a tout d’une grande capitale mondiale : bars, restaurants, musées, monuments...
    Mais elle a aussi la particularité d’être cernée par les montagnes, et quelles montagnes !
    La chaîne des Andes est là, au-dessus de nos têtes, imposante et fière.
    En hiver, de juin à septembre, il est possible d’aller dévaler ses pentes enneigées très facilement car les premières stations de ski sont à moins d’une heure de route.
    Pour ceux qui préfèrent la mer, c’est en direction de la belle Valparaiso qu’il faut se rendre.
    La 2ème ville du pays en nombre d’habitants a su garder le charme du village de pêcheur qu’elle était autrefois. Des milliers de maisons multicolores sont accrochées aux flancs des cerros, les collines qui composent la ville, et forment un spectacle vraiment unique et magnifique.
    On peut aussi aller observer de superbes voiliers amarrés dans le port ou simplement se balader dans les petites rues pavées de la ville.
    Il y a toujours quelque chose à y voir, une façade particulièrement colorée ou audacieuse, un point de vue impressionnant sur un autre cerro ou encore l’une des nombreuses fresques murales de cette ville où l’art de rue est omniprésent.

    * Torres Del Paine :
    Il s’agit de l’un des parcs nationaux les plus connus du Chili. 
    L’accès au parc se fait par la ville de Puerto Natales puis en empruntant une piste de plus de 100 km.
    On se rend vite compte que le parc est un endroit très prisé par les randonneurs qui y sont nombreux surtout en été, et on comprend vite pourquoi.
    Il est en effet possible d’arpenter de nombreux sentiers, qui vont de la simple balade au trekking de plusieurs jours, chacun conduisant vers son lot de beautés naturelles à observer, aussi bien glaciers, pics rocheux, lacs d’un bleu laiteux ou panoramas sur les vallées formées par la fonte de la glace.
    Avec un peu de patience et de chance, on peut aussi observer les espèces animales qui peuplent le parc, notamment les condors des Andes, des aigles, des guanacos ou mêmes des flamants !
    Après ces randonnées sportives, direction plein Sud vers Punta Arenas.
    De là, on embarque à bord d’une croisière qui nous mène vers Ushuaia, la ville la plus australe du monde...

    * Ile de Pâques :
    Changement de décor total en atterrissant sur l’île de Pâques.
    Située à plus de 3 700 km des côtes chiliennes, on peut facilement imaginer que cette île n’a pas grand-chose à voir avec le reste du pays, que ce soit en termes de climat, d’écosystème ou de culture.
    Si le nom de l’île de Pâques ne vous dit rien, vous avez sûrement déjà vu ou entendu parler des Moaïs, ces grandes statues de pierre volcanique qui, plantées tout autour de ce petit bout de terre, semblent veiller sur ses habitants.
    Ces emblèmes de l’île sont aussi la preuve que la culture Rapanui est totalement unique en son genre et encore aujourd’hui pleine de mystères.

    * Antarctique :
    Probablement l’expérience la plus aventureuse de tout le... Chili.
    Mais aucun doute qu’elle ne vous laissera pas de glace !
    On rejoint le continent blanc soit par avion soit par bateau. La 1ère option vous fait certes gagner du temps et évite 4 jours de navigation houleuse d’aller et retour...
    Mais pour sentir la présence des plus grands explorateurs des mers du Sud comme Ernest Shackleton, la traversée du passage de Drake en bateau s’impose.
    Si les plus courtes croisières durent une semaine, pour découvrir au maximum la zone il faut compter trois semaines.
    Cette traversée commence au port d’Ushuaia puis fait étape aux îles Malouines, la Géorgie du Sud, les îles Sandwich, Shetland du Sud et enfin, la péninsule antarctique.
    Sur chacune de ces îles, on s’arrête pour observer l’incroyable biodiversité qui existe dans ces eaux et sur ces terres glacées.
    C’est en effet le lieu de vie d’espèces rares comme les baleines, les lions de mer ou encore les manchots royaux (seule espèce pouvant survivre toute l’année dans de telles températures polaires).

    Carnaval de Rio - Brésil - 8 jours
    dès 1999 
    Carnaval de Rio - Brésil - 8 jours

    * LE CHRIST REDEMPTEUR :
    Depuis 1931, une statue du Christ, les bras ouverts, veille sur la ville du haut du Corcovado, sommet de 710 mètres. On grimpe la montagne jusqu’aux pieds du sauveur pour apprécier le panorama fascinant, alliant forêt tropicale, plages, îles, océan, baie et monts verdoyants.

    * LE CARNAVAL DE RIO :
    Qui dit Rio dit carnaval !
    Durant les quatre jours précédant le mercredi des Cendres en février, les rues de la ville sont inondées de danseurs aux costumes flamboyants.
    La samba y est à l’honneur depuis 1917 et les écoles de la ville s’affrontent dans une compétition endiablée.
    Vous en aurez à coup sûr plein la vue !

    * LE PAIN DE SUCRE :
    Que vous le gravissiez vaillamment à pied ou que vous empruntiez l’impressionnant téléphérique de verre, l’important, c’est d’apprécier sans faute la vue imprenable de Rio que vous aurez du haut du Pão de Açúcar, une formation rocheuse insolite !

    * LA PLAGE DE COPACABANA :
    Un large croissant de sable de 4 km entouré par les monts verdoyants de Rio, du soleil à ne plus savoir qu’en faire, des kiosques où se procurer de quoi se désaltérer, une vue saisissante impossible à oublier.
    Copacabana, c’est tout le charme de Rio en un seul endroit!

    * LE STADE DE MARACANA :
    Maracaña n’est rien de moins qu’un lieu sacré pour les Brésiliens !
    Il a vu tant le triomphe (le 1000e but de Pelé) et la catastrophe (la défaite contre l’Uruguay lors de la finale de la Coupe du monde 1950).
    Les matchs y sont absolument spectaculaires ; ne manquez pas l’occasion d’assister à une rencontre dans cette arène historique !

    * LE QUARTIER SANTA TERESA :
    Surplombant le centre-ville de Rio, le quartier Santa Teresa a des airs de village.
    Ici, les habitants vivent dans des maisons et non dans des tours, de vieux hôtels particuliers se dressent toujours, fiers, un peu partout, et l’ambiance bohème donne un charme fou à ce presque village bien-aimé de ses habitants.

    Maroc - Marrakech - 4 Jours
    dès 449 
    Maroc - Marrakech - 4 Jours

    * La Médina
    Avec plus de 600 ha, la médina de Marrakech est la plus étendue du Maghreb, elle est classée sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.
    Coeur de Marrakech, la médina voit se côtoyer touristes et Marrakchis modestes.

    * La Place Jemaa-el-Fna : 
    Scène de théâtre permanente, la place Jemaa-el-Fna a de quoi fasciner, de jour comme de nuit.
    Quartier le plus vivant de Marrakech, voisine des souks, elle en est le cœur touristique.
    Toutes les promenades dans la médina débutent et finissent ici.
    Dès 17 h, l'animation commence et Jemaa-el-Fna devient noire de monde.
    Charmeurs de serpents, diseuses de bonne aventure, groupes de musique et, le soir, des dizaines de restaurants ambulants assurent le spectacle sous le regard médusé des badauds.

    * Le Minaret de la Koutoubia :
    Il date du XIIe siècle, a servi de modèle à la Giralda de Séville et à la tour Hassan de Rabat
    Après la prise de Marrakech par les Almohades en 1147, Abd-el-Moumen fit édifier la Koutoubia sur l'emplacement d'un palais almoravide.

    * Les souks :
    Entre la place Jemaa-el-Fna et la médersa Ben-Youssef, les souks sont l'une des attractions les plus fascinantes de Marrakech.
    Disposés par métiers et spécialités (teinturiers, vaniers, babouches...), ils regorgent d'objets de toutes sortes et leur agencement, apparemment chaotique, est particulièrement soigné et photogénique.

    * Le Jardin Marjorelle : 
    Magnifique jardin créé par le peintre Jacques Majorelle qui vécut à Marrakech à partir de 1924.
    Le jardin Majorelle fut racheté et restauré par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en 1980.
    Cactus, bougainvillées, bambouseraie et plantes venus des cinq continents
    Coloré et plein de fraîcheur, le jardin Majorelle regorge de poésie.

    Toulouse - 3 Jours
    dès 249 
    Toulouse - 3 Jours

    * La Cité Médiévale de Carcassonne :
    Située sur la rive droite de l’Aude, la Cité médiévale encore habitée, compte 52 tours et deux enceintes concentriques qui totalisent 3 km de remparts.
    Accessible de jour comme de nuit, par la Porte Narbonnaise et la Porte d’Aude, une grande partie de la Cité médiévale se visite librement.

    * Le Grand Toulouse :
    Située sur la rive droite de l’Aude, la communauté urbaine a changé de nom.
    Grand Toulouse fait place à Toulouse Métropole.
    Beaucoup plus qu'un simple changement d'identité graphique, cette nouvelle appellation traduit une ambition au service d'un projet. 

    * La Cité de l'Espace :
    Vous avez toujours rêvé de marcher comme sur la lune, d'embarquer dans une station mir ou un vaisseau Soyouz ? De découvrir le ciel et ses milliards de galaxies, de vivre l'aventure spatiale ? La Cité de l'espace vous ouvre les portes de l'univers.

    * Balade gourmande :
    Les principaux monuments sont présentés sous le nouvel éclairage nocturne. C'est très joli, les explications claires sans être prétentieuses ou longues, plein d'anecdotes et de faits méconnus sur Toulouse.

    * Le Capitole :
    Le Capitole est un monument de la ville française de Toulouse, qui abrite aujourd’hui l'Hôtel de ville et le théâtre du Capitole.
    Sa construction a été décidée par les Capitouls en 1190, afin d’y établir le siège du pouvoir municipal.

    * La Basilique Saint Sermin :
    La basilique saint Sernin de Toulouse est une grande étape vers Compostelle.
    Elle est dédiée à Saint Saturnin (ou Sernin), évêque de Toulouse au IIIème siècle.
    Celui-ci mourut traîné par un taureau dans la rue du Taur et sur la place du Capitole.
    Cette scène est très bien illustrée sur un sarcophage du Maître de Cabestany situé à l'abbaye de Saint Hilaire.

    * Le Couvent des Jacobins :
    C'est le lieu de vie d'une communauté religieuse où tout s'organise autour du cloître : réfectoire, salle capitulaire et chapelle funéraire ornée de peintures.
    C'est un lieu de pèlerinage sur les reliques de Saint Thomas d'Aquin.
    Histoire, art, foi, constituent les trois pôles qui attirent chaque année près de 300 000 visiteurs.
    Construit en seulement un siècle, entre 1230 et 1350, le couvent des Jacobins fera l'objet de quelques agrandissements par la suite.
    Son architecture répond avant tout aux règles de pauvreté et aux missions de prédication édictées par Dominique, le fondateur de l'ordre des Prêcheurs.

    24h du Mans Automobiles - 2 Jours
    dès 209 
    24h du Mans Automobiles - 2 Jours

    * 24 heures du MANS :
    Plus de 258 000 spectateurs sont attendus pour la plus folle des courses automobiles.
    Sur ce circuit d'exception, le plus long au monde (13,629 km), la vitesse des bolides approchant les 350 km/h dans la ligne droite des Hunaudières... 24 heures de moteurs, de tours de circuit, de bruit et de fureur, garanties 100 % adrénaline !
    Pour le départ, rendez-vous au Mans, dans la Sarthe, le samedi 13 juin 2020 à 15h.
    Pour un weekend de folie, sans stress. 

    * Vivre le depart et l'arrivée :
    La tension monte, les concurrents sont regroupés derrière la voiture de sécurité, puis, à 15 heures, c’est le début de la ronde infernale pour 24 heures de rang. 
    Le départ est un moment riche en émotions, attendu depuis des semaines, des mois, voire même 365 jours vous diront les plus « mordus ».

    * Prendre de la hauteur :
    Pour cela, vous pouvez notamment utiliser la grande roue, dont le positionnement à proximité du Porche Expérience Center permet de profiter d’une vue imprenable sur l’enchaînement des virages Ford et le début de la ligne droite des stands.
    Pensez également à prendre encore plus de hauteur avec les baptêmes d’hélicoptères organisés.

    * Approcher les voitures et les pilotes :
    Si vous pensez que les 24 Heures du Mans se vivent uniquement dans les tribunes, vous avez tort.
    Les essais et la course sont évidemment les moments forts, mais il est également possible de profiter de l’atmosphère exceptionnelle de la plus grande course d’endurance au monde pour approcher les voitures et les pilotes !

    next

    demande de devis, voyage en groupe

    * Obligatoire